Accueil> Théâtre > Et le coeur fume encore
Programme de la saison
Théâtre
© Loïc Nys

Et le coeur fume encore

séance scolaire
Compagnie Nova
Public : Dès 14 ans
Tarif : scolaires
Durée : 2h05
VEN 4 MARS | 14h15
C³ - Le Cube
Et si l'on pouvait enfin parler de la guerre d'Algérie !

Traversée kaléidoscopique des mémoires de la guerre d'Algérie, le spectacle se construit autour de témoignages, recueillis auprès des familles, de proches, de voisins de l’équipe artistique.

Investigation passant du témoignage au jeu, du réel à la fiction, de la poésie de Kateb Yacine ou Assia Djebar à l’histoire, Et le coeur fume encore cherche à déterrer les récits de cette guerre si longtemps refoulée, pour lire à travers eux les fractures sociales et politiques de la France d’aujourd’hui.

Distribution

Mise en scène : Margaux Eskenazi
Conception, montage et écriture : Alice Carré et Margaux Eskenazi
Avec des extraits de Kateb Yacine, Assia Djebar, Jérôme Lindon et de « Le Cadavre encerclé de Kateb Yacine et la préface d’Edouard Glissant, publiés par les Editions du Seuil »
Avec les voix de Paul Max Morin, Nour-Eddine Maâmar et Eric Herson-Macarel
Collaboration artistique : Alice Carré
Espace : Julie Boillot-Savarin
Lumières : Mariam Rency
Création sonore : Jonathan Martin
Costumes : Sarah Lazaro
Vidéo : Mariam Rency et Jonathan Martin
Régie générale et lumières : Marine Flores
Alternance régie en tournée lumière : Leslie Desvignes – son : William Leveugle.
Avec : Armelle Abibou, Loup Balthazar, Salif Cissé, Malek Lamraoui, Yannick Morzelle en alternance avec Lazare Herson-Macarel, Raphael Naasz et Eva Rami.

Extraits Presse

Et le cœur fume encore s’intéresse à la colonisation de l'Algérie et à la guerre qui aboutit à son indépendance, en 1962. […] S’y côtoient militants du FLN, leurs descendants, harkis, pieds-noirs, juifs algériens, appelés du contingent, militaires de métier, membres de l’OAS, mais aussi les paroles et les engagements des écrivains et poètes. […] C’est cela qui touche le plus dans ce spectacle : l’humanité à l’œuvre portée par les acteur.rice.s, qui jouent indifféremment des rôles de femmes, d’hommes, de Noirs, de Blancs ou d’Algériens pour tenter en acte de “décoloniser et dégenrer les imaginaires” – Les Inrockuptibles

Mentions obligatoires

Production La Compagnie Nova et FAB - Fabriqué à Belleville - Avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, de la ville des Lilas, du Conseil Départemental du 93, de Lilas-en-Scène, de la Ferme Godier (dans le cadre de la résidence action et territoire de la DRAC Ile-de-France), du Studio Théâtre de Stains, du Collectif 12, du Centre Culturel de la Norville, d’Arcadi, de la Région Ile-de-France et de de la Grange Dîmière à Fresnes, de la fondation E.C Art Pomaret, de la SPEDIDAM et de la fondation d’entreprise VINCI pour la Cité - Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.